LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE.

Visuels-moustique2

Les habitants de Canohès nous ont interpellé à de nombreuses reprises durant l’été 2015. « Contrairement aux autres étés, ils nous a été impossible de manger dehors » se sont plaints les Canouhards.
C’est pourquoi, La municipalité s’est positionnée auprès de l’EID Méditerranée pour devenir une commune pilote afin d’éviter la prolifération du moustique tigre.

 Mais concrètement, c’est quoi une ville pilote?

Canohès va pouvoir profiter durant toute la saison 2016 (juin-novembre 2016) de la mise en place d’un éventail de solutions afin de lutter contre les nuisances causées par ces insectes : c’est ce qui s’appelle la « lutte intégrée ».
Depuis plusieurs années, l’EID Méditerranée mène les actions suivantes :

  • Opération dite « escargot », consistant à partir d’une demande d’intervention en un lieu, à réaliser des opérations de détection, de prévention et de traitement des gîtes larvaires chez les habitants alentour.
  • Traitement de gîtes larvaires sur l’espace public.
  • Réunions d’information et de sensibilisation à destination du grand public.
  • Formation et/ou sensibilisation du personnel communal.
  • Mise en place d’un réseau de pièges pondoirs afin de quantifier la population de moustiques tigres et de réaliser une cartographie de la nuisance et des risques.

Désormais, en plus de ses actions, l’EID Méditerranée complètera le panel de dispositifs par les actions suivantes :

  • Identification et prise en charge de gîtes larvaires sur les voiries, les espaces verts, les bâtiments communaux, les ERP, les immeubles d’habitat collectif  les chantiers…
  • Porte à porte et visites domiciliaires régulières menées par des agents dédiés en service civique avec possibilité de prise de rendez-vous .
  • Sensibilisation directe (riverains) et par cibles relais (office hlm, gestionnaire ERP, Voirie, commerces, collectivités)
  • Diffusion régulière de supports d’information sur l’ensemble de la commune (habitat individuel, collectif, cimetière, commerces…)
  • Stand informatif sur le marché mensuel.
  • Expérimentation d’un piège utilisant la technique d’auto dissémination. Cette technique, basée sur un piège spécifique, utilise la femelle prête à pondre pour répandre sur ses propres œufs un insecticide inhibiteur de développement. Ainsi les larves n’attendront jamais le stade adulte.

Nos conseils :

conseils-moustique

Toutes ces actions mises bout à bout devraient permettre de réduire considérablement les nuisances causées par le moustique tigre. Mais cet insecte vit dans un rayon d’environ 200m de son lieu de ponte, alors nous avons besoin de chacun d’entre vous pour que l’été 2016 ne ressemble en rien à celui que nous avons enduré l’année dernière.

conseils2-moustique