Canohès chante … et s’exporte !

2 CC Concert à Casette

La chorale « Canohès Chante » a participé, du 29 Juin au 3 Juillet derniers, à la 11ème édition du Festival Choral International organisé par la province de Vérone, en Italie.

Ce festival regroupe chaque année une trentaine d’ensembles venus de tous les pays… et même de divers continents. Cette année, les participants venaient de Finlande, du Portugal, d’Islande, d’Allemagne, du Danemark, du Brésil, offrant ainsi la possibilité d’apprécier une grande diversité de cultures et de genres musicaux.

Au cours de quatre prestations données dans différentes villes de la région, « Canohès Chante » a pu faire apprécier un répertoire de musique sacrée, chants traditionnels catalans, français ou étrangers, longuement peaufinés pendant une année de répétitions.

Son chef de chœur Francis Hilari eut le privilège de diriger trois fois le chant commun imposé, « Signore delle cime » du compositeur italien Bepi de Marzi, qui terminait chaque concert en réunissant tous les chœurs présents.

Pour les 24 choristes (et 15 accompagnateurs !) ce furent de grands moments de découverte, de trac, de convivialité, d’émotion et de partage.

Découverte du talent, de la gaieté, de la qualité des autres groupes participants qu’il était valorisant de côtoyer dans les concerts donnés ensemble.

Découverte touristique aussi des villes de Vérone, Vicenza, Sirmione et du lac de Garde, leur beauté, et leurs richesses artistiques et architecturales ; une première pour la plupart d’entre eux.

Trac de l’artiste, au moment d’offrir au public le meilleur de son savoir-faire, souhaitant lui donner autant de plaisir à découvrir le programme qu’on en éprouve à l’interpréter.

Émotion, à l’écoute des prestations des autres chœurs participants et des groupes locaux qui les accueillaient, à la perception du bonheur et du plaisir dans les regards et les applaudissements des spectateurs, ainsi qu’à travers le sentiment de donner son meilleur, sublimé par la magie du groupe.

Un dîner d’adieu réunit tous les participants, où chaque groupe, libéré de la « pression », entonna un chant entraînant avec lui l’ensemble des choristes. L’universalité de la musique n’est décidément pas un vain mot, la notion d’harmonie non plus.

Belle expérience de partage après un travail bien fait entre les membres de « Canohès Chante », à qui ces quelques jours de vie en commun ont permis de se rapprocher, de mieux se connaître, de s’apprécier et parfois de se découvrir !

Vivement la prochaine fois…